Aug 19, 2016

(TRANSLATION) °C-ute - Press and public interviews in France

En Juillet 2013, le site Hotensai a proposé à Airi Suzuki France une collaboration, afin de couvrir au maximum la venue des °C-ute à Paris. Juste avant la conférence publique à la Japan Expo, le groupe a accordé une interview aux quelques médias présents. Voici la retranscription de cette interview, les questions mises en avant étant celles que nous avons eu l'occasion de poser.

04.07.13

Pourquoi le "C" de "-ute" s'écrit-il avec le Celsius ?
Maimi YAJIMA : Nous avons ajouté le Celsius à l'époque de notre formation, dans le but d'avoir une aura tel le soleil et de faire parvenir notre chaleur aux gens.

Quels seront vos objectifs après votre prestation au Nippon Budôkan ?
Saki NAKAJIMA : Comme nous ne l'avons pas encore effectué, nous ne savons pas encore quels seront nos prochains objectifs. Mais nous voudrions rencontrer les fans que nous n'avons pas encore eu l'occasion de voir.

Justement, en parlant de cette prestation, une nouvelle date de concert vient d'être ajoutée. Que représente cette deuxième date pour vous, qui attendiez tant une représentation au Nippon Budôkan?
Mai HAGIWARA : Puisque c'est un rêve qui se réalise pour nous, nous sommes très anxieuses. Mais nous sommes très heureuses, et seraient ravies si beaucoup de fans pourrait venir nous voir.

Le 10 Septembre a été officialisé "Jour des ℃-ute " au Japon. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Airi SUZUKI : Jusqu'à présent, le 10 Septembre était une journée importante pour les membres du groupe et les fans uniquement. Puisqu'il a maintenant était officialisé, nous allons continuer à effectuer des événements ce jour-là, avec d'autant plus de fierté. C'est une journée qui nous tient à cœur, alors nous allons faire de notre mieux.

Les °C-ute sont formées depuis maintenant 8 ans. Quelles sont les choses qui ont le plus évoluées pour vous, au sein du groupe ?
Chisato OKAI : A présent, on se fait féliciter pour nos prestations. A nos débuts, à cause de nos nombreuses erreurs durant les concerts, nous nous faisions beaucoup sermonner et ne comprenions pas toujours les raisons de ces reproches. A présent, ayant grandies, nous discutons avec le personnel des détails à changer, à améliorer, et prenons plus conscience des bonnes choses comme des mauvaises. On en discute également entre nous.

Pour vous, qu'est-ce qui pourrait vous différencier des autres groupes du Hello! Project ?
Maimi YAJIMA : Je pense que notre point fort se situe au niveau de nos chorégraphies. Dès que nous avons du temps, nous regardons nos concerts et discutons des erreurs à corriger. Les autres groupes du Hello! Project disent de nous cinq que nous sommes très synchronisées. C'est pourquoi je pense que nous nous différencions sur ce point.

Dernièrement, le groupe a abordé le thème des pirates. Était-ce pour partir à l'assaut de l'Europe?
Mai HAGIWARA : Il y a de ça, évidemment! (rires) Mais nous sommes plutôt dynamiques, comme l'étaient les pirates.
Chisato OKAI : Nous voulions donner une image des ℃-ute un peu plus forte. En fait, nous sommes un groupe un peu négatif, qui manque de confiance en lui (rires). On se disait que comme notre popularité a un peu grandie dernièrement, donner une image plus forte était meilleur.
Maimi YAJIMA : Les tenues donnent aussi un petit côté Napoléon.

Votre dernier clip (Note : à l'époque "Kanashiki Amefuri/Adam to Eve no Dilemma") s'est classé neuvième dans le J-Top de la chaîne Nolife. Étiez-vous au courant ?
Saki NAKAJIMA : On ne le savait pas!
Chisato OKAI : Savoir qu'il y a une telle passion pour notre groupe dans un pays comme la France nous rends très heureuses. Parce qu'être neuvièmes.... (sourire heureux)
Une question pour Airi SUZUKI. Vous avez été nommée représentante du mouvement SATOUMI, pouvez-vous nous en dire plus?
Je pense que certaines personnes doivent déjà être au courant, mais au sein du Hello! Project a été crée en 2012 le projet "SATOYAMA". Nous avions l'idée de rendre les gens plus actifs dans ce projet, et nous nous sommes demandés "Et si nous le faisions par le biais de la musique?". Nous avons déjà commencé certaines activités, mais cette année, nous avons également lancé un mouvement dédié à la mer. Les membres des ℃-ute ont rejoint le projet "SATOUMI", et trois des membres ont été réparties dans des units différents. J'ai formé un unit avec la membre des Berryz Kôbô, Sugaya Risako. (Note : Dia Lady) Comme les ℃-ute pensent que la musique est une autre forme de pouvoir, ce serait bien que grâce à cela, les fans français pouvaient gagner un intérêt pour les mers autour du Japon.

Beaucoup de votre public est à présent constitué de jeunes filles. Pensez-vous être un exemple pour elles, et avez-vous des conseils à leur donner ?
Saki NAKAJIMA : A vrai dire, on se demande parfois pourquoi elles nous soutiennent nous. Mais nous essayons de discuter le plus possible avec nos stylistes afin de leur plaire.
Airi SUZUKI : Nous aimerions vraiment être un exemple pour elles.

Autre question pour Airi SUZUKI. Vous êtes déjà venue en France grâce au groupe Buono! l'année passée. Avez-vous partagé votre expérience de la France avec les autres membres du groupe?
Je n'ai pas pu vraiment visiter Paris la dernière fois, alors je n'ai pas su exactement leur partager mon expérience. Mais, je me rappelais que les croissants étaient tellement bons qu'on en mangeait tous les jours. D'ailleurs, les filles y ont goûté ce matin, à l'hôtel (rires). Mais nous faisons attention à ne pas trop en abuser!

Pourquoi Mai HAGIWARA portait des lunettes de soleil dans les premiers clips du groupe ?
Mai HAGIWARA : A l'époque, on nous conseillait sur notre style, et étant petite, je n'osais rien dire. A vrai dire, j'avais peur de devoir garder ces lunettes pour toutes les sorties à venir. J'étais assez triste, mais en grandissant, j'ai pu les retirer. On m'a aussi fait porter ces lunettes en forme d'ananas ou d’œuf (rires).

Un petit commentaire pour les fans français?
Maimi YAJIMA : Grâce à nos directs sur Internet, nous étions consciente d'avoir des fans à l'étrangers. Mais c'est notre premier concert à l'étranger, qui plus est en France, et nous sommes très émues d'être venues voir nos fans en personne. Tout à l'heure en passant, nous avons vu que certains d'entre-eux nous attendaient déjà, ce qui nous a donné encore plus hâte pour le concert de demain.

04.07.1304.07.13

Peu après cette conférence de presse, une conférence publique pour les fans était prévue à Japan Expo. Les filles ont cette fois répondues aux questions posées par les fans.
Après être monté sur scène, le groupe a adressé quelques mots français aux fans :
Groupe : Bonjour tout le monde, nous sommes les ℃-ute!
Maimi YAJIMA : Je suis Maimi Yajima.
Saki NAKAJIMA : Je suis Saki Nakajima.
Airi SUZUKI : Je suis Airi Suzuki.
Chisato OKAI : Je suis Chisato Okai.
Mai Hagiwara  : Je suis Mai Hagiwara.
Saki NAKAJIMA : Nous sommes heureuses d'être venues à Japan Expo.
Groupe : Merci!

Présentée par Suzuka ASAOKA (Nolife), en voici la retranscription.
04.07.13

04.07.13
Suzuka ASAOKA : Sur Facebook, nous avons fait une séléction dans les questoins posées au groupe. Première question : "Pourquoi avez-vous choisi de chanter ?"
Mai HAGIWARA : Parce que je voulais être dans un groupe soeur des Morning Musume.
Saki NAKAJIMA : Comme ma soeur et ma cousine s'étaient présentées, je voulais passer l'audition à mon tour.
Maimi YAJIMA : Je n'avais jamais pensé à devenir chanteuse jusqu'alors. Mais à l'école primaire, j'ai vu l'audition à la télévision, et j'ai décidé de tenter ma chance.
Airi SUZUKI : J'adore chanter depuis mon plus jeune âge. Alors j'ai voulu devenir chanteuse afin de pouvoir chante devant tout le monde.
Chisato OKAI : Etant petite, j'étais plutôt intéressée par les dessins-animés que par le fait de devenir Idol. Mais c'est après avoir suivi les conseils de la chanteuse Aya MATSUURA que je m'y suis intéressée.
04.07.13

Suzuka ASAOKA : Question suivante; question par CroustHibate. "Quelles ont été vos impressions en arrivant à Paris ?"
Mai HAGIWARA : Je me demandais comment ça allait être. Mais c'est vraiment l'image du pays parfait auquel je m'attendais, les bâtiments sont très jolis, c'est comme dans un rêve. 
Saki NAKAJIMA : La ville est très classe alors j'espère y acheter beaucoup de souvenirs (rires).
Maimi YAJIMA : La France est vraiment le pays où je rêvais d'aller. Même si je suis assez fatiguée, lors des déplacements je ne fais que regarder les paysages à travers la vitre au lieu de dormir. Les fans français sont également très chaleureux, ce qui m'a encore une fois fait réaliser à quel point j'adorais la France. (ovation des fans)
Airi SUZUKI : Je suis déjà venue en France lors du concert Buono!. Les croissants y sont toujours aussi délicieux. J'ai hâte que l'on soit en live demain, et je vais réviser mon français dès ce soir afin de vous encourager en français.
Chisato OKAI : Lorsque nous sommes allées au musée, je pensais vraiment que j'allais m'ennuyer, mais au final c'était très émouvant, je n'avais jamais expérimenté ce genre de sentiment auparavant.

Suzuka ASAOKA : Quel musée avez-vous visité?
Chisato OKAI : C'était le Louvre.

04.07.1304.07.13








Suzuka ASAOKA : Une deuxième question de CroustHibate. "Comment trouvez-vous la langue française? Avez-vous appris quelques mots?"
Mai HAGIWARA : Nous avons appris par cœur la phrase "Nous sommes les ℃-ute".
Saki NAKAJIMA : La prononciation est très difficile donc il est difficile de me faire comprendre. Mais je sais utiliser "Bonjour" partout.
Maimi YAJIMA : Pour ma part, j'ai appris "mignon" et "mignonne" (ovation)
Airi SUZUKI : Pour moi, c'est "C'est bon!".
Chisato OKAI : Elles ont déjà tout dit (rires).
Suzuka ASAOKA : Peut-être qu'elles vont apprendre de nouveaux mots à cette occasion.



Suzuka ASAOKA : Troisième question de CroustHibate. "Ont-elles goûté des spécialités françaises?"
Airi SUZUKI (en français): Croissant. (rires)
Mai HAGIWARA : Les pâtes soit aussi très bonnes !
Suzuka ASAOKA : Les pâtes?
Mai HAGIWARA : Quoi? Ce ne sont pas une spécialité? J'ai entendu dire que les pâtes et les plats à base de viande étaient très bons en France. J'ai hâte d'en goûter dans les jours qui suivent!
Chisato OKAI : Il n'y a pas beaucoup de crème brûlée au Japon, mais j'ai vu que c'était proposé partout à Paris. Il y avait même des glaces à la crème brûlée.
Suzuka ASAOKA : Eh bien mangez-en plein!
Mai HAGIWARA : Sans prendre du poids!
Maimi YAJIMA : Le fromage; et les macarons sont mignons. J'aimerais bien acheter beaucoup de macarons avant de partir !
Chisato OKAI : Les kit-kat sont très gros, deux fois plus grands qu'au Japon! Alors j'ai de la chance d'être en France.


04.07.13

Suzuka : Question suivante par Joséphine L.. "Avez-vous un petit "cri de guerre" avant un concert?"
Peut-être pouvez-vous nous le montrer !
Groupe (en rond sur scène) : ℃-ute! Maimi! Saki! Airi! Chisato! Mai! 5-nin sorotte hajikeruzo〜 (Note : Nous allons mettre l'ambiance à 5) (Ici, le public crie "Hajikeruzo" en même temps que les membres) Merci !

Suzuka : Question suivante. Question d'Astrid C-D. "Vous sentez vous proches de vos fans de France ?"
Chisato OKAI : Aujourd'hui, oui!
Mai HAGIWARA : Beaucoup sont venus nous voir à l'aéroport ce qui nous a rendu heureuses. Ils nous ont fait signe, nous aurions aimé nous approcher d'eux un peu plus.
Maimi YAJIMA : J'étais vraiment nerveuse avant de venir, je me demandais comment ça allait se passer, comment ils allaient être. J'étais très émue dès que j'ai entendu les cris "Kyu~to, Kyu~to", cela m'a rassurée !

Suzuka ASAOKA : Question de Sandra. "Qu'est-ce que ça vous fait de venir en France pour votre performance ?"
Saki NAKAJIMA : Tellement de choses! Tout à l'heure lorsque la vidéo était projetée, j'ai entendu que les fans chantaient, et les kakegoe (Note : Chants des fans). J'ai hâte d'être demain pour le concert !
Chisato OKAI : Je suis surprise de voir des personnes porter des costumes du groupe Morning Musume., là-bas il y a Tanaka Reina, ou Sayashi Riho, parce qu'il n'y a pas beaucoup de fans qui se cosplayent avec les tenues au Japon. Je me demande combien de personnes auront des costumes °C-ute demain. (là, Chisato fait signe à des filles dans le public, et indique :) Oh, il y a quelqu'un avec la tenue du concert Shocking Live! Ah, c'est mignon !
Maimi YAJIMA (en français) : Mignon !

04.07.13

Suzuka : Question de Anne C. "Quelle phrase pourriez-vous dire à vos fans français pour leur transmettre tout votre amour ? "
Airi SUZUKI (hésitant) : "Je t'aime"... Euh, je ne sais plus.
Mai HAGIWARA : Tous les français ont vraiment un joli visage. J'ai vu des personnes très belles dans la rue. Nous sommes touchés par votre beauté, mais nous espérons que demain ce sera à notre tour de vous toucher grâce à notre côté mignon.
Saki NAKAJIMA : Pour ma part, c'est la première fois que je viens en France et j'ai découvert que beaucoup de personnes aimaient ℃-ute. J'espère donc que nous arriverons à vous transmettre tout notre amour demain lors du concert, et que vous allez continuer à nous soutenir.
Maimi YAJIMA : Je suis ravie de vous rencontrer, et vous nous avez transmis beaucoup de votre amour aujourd'hui, alors demain c'est à notre tour de vous transmettre notre amour. Les fans japonais vous disent bonjour, et même si demain la plupart ne seront pas là, nous faisons tous parti de la Team ℃-ute alors on espère que vous allez être en forme pour le concert.
Airi SUZUKI : Il y a une barrière de la langue puisque vous ne parlez pas tous japonais et que nous chantons dans cette langue. Cependant, je pense sincèrement que la musique n'a pas de frontières alors j'espère que demain, à travers nos chansons, nous pourrons détruire cette barrière et que nous serons vraiment unis. Venez nombreux!
Chisato OKAI : Il y a vraiment beaucoup de groupes à soutenir au Hello! Project. Mais j'espère qu'à travers les différents événements nous deviendrons un de vos groupes préféré. J'espère qu'à l'avenir nous ferons beaucoup d'autres lives à l'étranger, et que nous ne mettrons pas autant de temps comme nous l'avons fait pour la France.

04.07.13

Suzuka ASAOKA :
Question de Mieke P. "Quelle chanson représente le mieux les ℃-ute, et pourquoi?"

Chisato OKAI : Pour moi, c'est Iza, Susume, Steady Go!. C'est une chanson cool, qui donne le sentiment qu'avancer est possible, ce que les °C-ute essayent de transmettre.
Airi SUZUKI : Je ne peux vraiment pas en choisir... Hmm... Pour représenter les ℃-ute actuelles? Peut-être "Sekaichii HAPPY na Onnanoko". Nous sommes actuellement à l'étranger et nous sommes les filles les plus heureuses du monde.
Maimi YAJIMA : Pour moi, c'est "JUMP". C'est une des chansons que nous chantons tout le temps en concert, qui partage le message "ne baisse jamais les bras". Alors je veux que l'on avance avec cette chanson, malgré les obstacles.
Mai HAGIWARA : Je pense que la chanson "SHINES" nous colle bien, les paroles de la chanson aussi, nous avons réalisé nos rêves d'aller au Nippon Budokan et à l'étranger.
Saki NAKAJIMA : Je pense que c'est "Seishun Song". Lors des concerts, les fans la chantent avec nous, et je peux me sentir proche des fans, alors j'aime beaucoup cette chanson.

Suzuka : Une autre question de Mieke. "Si vous pouviez créer vos propres goodies, qu'est-ce que vous aimeriez produire? Pour ma part, j'aimerais avoir un collier, un bracelet ou des boucles d'oreilles ℃-ute."
Chisato OKAI : Vos propositions sont très bien, mais nous aimerions faire des choses qui conviennent aux hommes comme aux femmes, donc nous ne pouvons pas nous limiter aux bijoux.
Mai HAGIWARA : Nous sommes actuellement en train de réfléchir à quelque chose pour notre live au Budôkan. Même si nous ne pouvons pas vous le révéler, attendez avec impatience !
Suzuka ASAOKA : Est-ce qu'il pourra être vendu en France ?
Chisato OKAI : Nous ne savons pas, mais après le Budôkan on espère vous le rapporter nous-même!

Suzuka : Troisième question de Mieke. "Quelle est votre chorégraphie préférée?"
Saki NAKAJIMA : Dans celle de "Sekaichii HAPPY na Onnanoko", le mouvement du début (Note : lorsqu'elles sont en rond)
Chisato OKAI : Encore "Iza, Susume". (rires) Le mouvement du refrain, "Wow wow".
Maimi YAJIMA : Le mouvement du refrain d' "Ookina Ai de Motenashite". C'est un mouvement mignon, alors il nous représente.
Mai HAGIWARA : Dans "Sekaichii HAPPY na Onnanoko" (elle montre alors le mouvement où elles attrapent leur cheville).Tout le monde nous demande comment on fait ce mouvement, alors je suis fière de pouvoir le faire.

04.07.13

Suzuka ASAOKA : Question suivante, de Tiffany G. "Quels sont vos meilleurs souvenirs de ces onze dernières années?"
Chisato OKAI : Ce n'est pas dans le cadre du travail, mais lorsque nous étions plus jeunes, je me suis disputée avec Mai-chan concernant du furikake (Note : assaisonnement) (rires). Nous aimions toutes les deux le furikake et comme il n'en restait qu'un seul, nous nous sommes disputées.  

Suzuka ASAOKA : Qui a eu le dernier mot?
Chisato OKAI : C'est Mai qui l'a pris. Mais au final, elle n'a même pas tout mangé, ce qui m'a encore plus ennuyé.
Mai HAGIWARA : Quand à moi je me rappelle de nos réunions qui s'appelaient "℃-ute kaigi" lorsque nous étions plus jeunes. Nous étions vraiment très petites alors nous parlions de choses stupides comme "Tu restes trop souvent à côté d'elle". De vraies critiques enfantines, mais ça m'a marqué.
Saki NAKAJIMA : Lorsque les ℃-ute se sont retrouvées à cinq, nous avons eues une discussion très sérieuse à propos de notre futur en tant que groupe. C'est ce qui m'a le plus marqué.
Maimi YAJIMA : L'année de notre début en major, nous avons été sélectionnées pour le Nihon Record Award. Ce jour-là, nous sommes tombées des nues. Je ne pourrai jamais oublier l'émotion que nous avons ressenties.
Airi SUZUKI : Comme nous04.07.13 sommes ensembles depuis notre plus jeune âge, nous avons tout partagé ensemble. Les moments difficiles, comme les moments de bonheur... Nous avions cet objectif "Notre rêve, c'est d'aller au Nippon Budôkan". Nous l'avons réalisé, et j'ai encore une fois pensé que les rêves ne se réalisent qu'avec des efforts conséquents derrière. Cette façon de penser et le plus beau trésor que j'ai pu avoir jusqu'à présent.
Chisato OKAI : Encore une fois, de jolis mots. (rires)
Suzuka ASAOKA : Maintenant, essayez de viser le Tokyo Dome ! Mais on peut dire que votre premier live de demain à l'étranger est aussi un rêve qui se réalise.

Suzuka ASAOKA : Question de Yoann C. "Quelle est votre chanson préférée?"
Chisato OKAI : Il y en a trop...
Mai HAGIWARA : Dans l'album qui est vendu pour le concert en France, nous avons fait une sélection de chansons. Parmi les titres de notre discographie, j'ai choisi "Disco Queen", "Kore Ijou Kirawaretakunai", et "Circle", que j'aime beaucoup.


Suzuka ASAOKA : Cette question en rejoint une autre, "Comment avez-vous choisi les chansons dédiées à vos fans français?". Est-ce que vous les avez choisies vous-même, ou est-ce que vous en avez discuté?
Chisato OKAI : Nous les avons choisies nous-mêmes.


Suzuka ASAOKA : Combien de chansons cet album contient-il?
Chisato OKAI : Seize.
Mai Hagiwara : Et notre nouveau single "Adam to Eve no Dilemma" en bonus.


Suzuki ASAOKA : Et donc, quelle est votre chanson préférée?
Saki NAKAJIMA : Ça dépend, mais en ce moment ma chanson préférée est "Kanashiki Amefuri" qui vas bientôt sortir. J'adore les paroles parce qu'elles sont tristes.
Chisato OKAI : J'adore vraiment les paroles de la chanson "Kiss me Aishiteru". Au départ, les paroles sont un peu tristes mais lors du refrain, on essaye de partager un certain sentiment, "quelque chose que je ne peux pas dire à mon petit ami". Lorsque je la chante, c'est ce que je peux ressentir.
Airi SUZUKI : Pour ma part, c'est "Namida no Iro". C'est la première chanson mature des °C-ute. Je me rappelle que lors du tournage du clip, on nous demandait de faire des expressions plus adultes.
Maimi YAJIMA : C'est un peu difficile parce que j'aime toutes les chansons. Mais je sais qu'en live, celle que je préfère est "Dance de Bakoon!". Comme dit dans les paroles, "zenbu wasuretai" (Je veux tout oublier), grâce à cette chanson je peux oublier tout mes soucis et comme nous la chantons avec gaieté, j'ai l'impression que le public peut lui aussi oublier tout ses malheurs.


04.07.13

Suzuka ASAOKA : Bien, question de Korlacan K. "Qu'aimez-vous faire lors de votre temps libre, lorsque vous n'êtes pas chez-vous?"
Chisato OKAI : Karaoké. J'adore aller au karaoké avec les autres membres des °C-ute. Dès que j'ai du temps, je demande à quelqu'un pour y aller avec moi.


Suzuka ASAOKA : Qu'est-ce que vous y chantez? Des chansons des °C-ute?
Chisato OKAI : Lorsque nous sommes à fond, nous chantons toute notre discographie depuis le début (rires). J'y suis allée avec Mai-chan il n'y a pas longtemps, et nous y avons chanté "Massara Blue Jeans".
Mai HAGIWARA : J'adore passer du temps à faire du shopping. Hier, nous avons eues un peu de temps pour ça. Il y avait tellement de vêtements mignons que je n'ai pas eu le temps de tout regarder, alors j'espère qu'on aura du temps les jours qui suivent pour pouvoir refaire du shopping !


Suzuka ASAOKA : En plus en ce moment, c'est les soldes!
Mai HAGIWARA : Oui ! Il y a des choses à -50%, -60%, c'est génial!
Saki NAKAJIMA : Pour moi, c'est Disneyland.


Suzuka ASAOKA : Disneyland existe aussi à Paris !
Groupe : Nous voulons y aller !
Mai HAGIWARA : Nous avons vues des photos de Disneyland Paris et c'est vraiment mignon.
Suzuka ASAOKA: J'y suis allée avec Ai TAKAHASHI et Risa NIIGAKI. C'était sympa.
Mai HAGIWARA et Saki NAKAJIMA : Eeh~ Nous aimerions vraiment y aller!
Maimi YAJIMA : J'aime bien revoir des amis d'enfance. La dernière fois, nous sommes allées voir un feu d'artifice.
Airi SUZUKI : J'aime bien aller manger avec ma mère. Au Japon, j'adore aller manger à Asakusa près du Kaminarimon.

04.07.13
Suzuka ASAOKA : Question de Kiilariie F. "Qu'est-ce que cela vous fait d'avoir autant de fans français?"
Groupe : "Ureshii~" (Nous sommes contentes)

Mai HAGIWARA : Dès qu'Airi nous a raconté les impressions du live (Note : de Buono!), j'ai tout de suite voulu y aller. Saki NAKAJIMA : On pense aussi à ceux qui ne sont pas présents.

Suzuka ASAOKA : Question de Séléna H. "Qu'est-ce qui vous a poussé à devenir Idol?"
Mai HAGIWARA : Pour moi, c'est dès la première fois que j'ai vu les Morning Musume. Au début, je voulais juste les rencontrer, mais au fur et à mesure j'ai voulu devenir Idol. Et quand je chante la chanson "Sekaichii HAPPY na Onnanoko", j'ai vraiment l'impression d'être une Idol.
Chisato OKAI : En général, ma vie est plutôt banale. Mais lorsque je suis en live ou que je fais des apparitions comme là devant vous, avec des costumes etc., j'ai vraiment l'impression d'être une Idol.
Airi SUZUKI : Au départ, comme j'aimais chanter, je voulais être chanteuse. Mais j'ai vu qu'en étant Idol je pouvais danser, chanter et faire plein de nouvelles choses. Je suis à présent polyvalente et c'est ce que j'aime dans ce métier.

Marina (traductrice) : Voulez-vous revenir en France pour d'autres lives?
Groupe : Bien-sûr !



Suzuka ASAOKA: Yajima Maimi, question de Gaara. Certains pays connaissent fréquemment la sécheresse, as-tu déjà pensé à te rendre dans ces pays afin de mesurer ton pouvoir d'Ame-Onna? (Note : Maimi est souvent appelée Ame-Onna ("fille qui amène la pluie"), car souvent, lors des événements des °C-ute, il se mets à pleuvoir. Les fans étaient par exemple très surpris lors du Hello! Project Yaon live, lorsqu'il s'est uniquement mis à pleuvoir lors de la prestation des °C-ute, et que la pluie s'est arrêté juste après).
Maimi YAJIMA : Les fans japonais m'en parlent souvent. Le sujet "Ame-Onna versus Hare-Onna" (Note : "Fille qui amène la pluie" contre "Fille qui amène le beau temps") est un sujet populaire lors de nos apparitions
. Dès que nous sommes arrivées en France hier, il a plu. Je m'inquiète pour demain... Mais la météo annonce du soleil alors finalement, peut-être que je deviens une Hare-Onna !

No comments:

Post a Comment